Canada,  Colombie-Britannique,  Street Art

Street art à Vancouver

Je dédie toujours une journée au street art lorsque je vais dans une grande ville comme Vancouver et ce fut le cas lors de mon road trip en Colombie-Britannique. Des problèmes de santé ne m’ont pas permis de faire exactement ce que je voulais mais j’ai quand même pu en profiter un peu. Je reste quand même avec un goût d’inachevé car j’aurai voulu passer plus de temps pour en voir plus mais ma jambe était trop douloureuse ce jour-là mais j’ai été encore ébloui par de belles oeuvres tout au long de mon parcours.

Un Mural Festival a vu le jour en 2016 à Vancouver, il dure une semaine au mois d’août et permet d’embellir les murs de différents quartiers. Autrefois interdit, le street art est en pleine expansion et a en très peu de temps  pris de l’ampleur à Vancouver avec plus de 100 œuvres en à peine 3 ans.

En 2017, les organisateurs ont lancé un programme d’arts muraux pour les jeunes amérindiens Salishes de la Côte afin de leur permettre de raconter leurs histoires à travers leurs œuvres.

Les Salishes regroupent plusieurs tribus qui font partis de trois grandes familles : les Bella Coola qui vivent au Nord de la Colombie-Britannique, les Salishes de l’intérieur qui vivent à l’intérieur des terres et de part et d’autre de la frontière de la Colombie-Britannique et de l’Etat de Washington et enfin les Salishes de la Côte qui vivent autour des détruits de Géorgie et de Juan de Fuca à proximité de Vancouver.

En plus de ce programme, d’autres artistes font naître des oeuvres provenant de leur culture. 

Autour de Main street

Lors de ma visite, je suis allée du côté de Main Street puis à Granville Island. 

Pour commencer, quelques œuvres trouvées du côté de Main Street (je vous ai noté le nom des artistes en-dessous quand je les avais) :

Granville Island

Quand j’ai prévu d’aller à Granville Island et je ne savais pas que j’y trouverai du street art aussi donc j’ai été agréablement surprise.

Beaucoup d’oeuvres très sympas se trouvent dans le parking sans oublier les silos peints par Osgemeos qui sont des jumeaux Gustavo and Otávio Pandolfo venant du Brésil. Pour ce qui est du parking, vous avez juste à espérer qu’il ne soit pas plein. Malheureusement quelques-unes étaient complètement cachées mais voici celles que j’ai pu observer :

Si vous voulez trouver plus facilement les œuvres, les organisateurs du festival ont créé une carte interactive qui vous donne également des infos sur les artistes. Un format pdf est aussi disponible sur leur site.

Partage et épingle cet article sur Pinterest:

Street Art Vancouver

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *