Canada,  Québec

20 conseils de voyage pour le Canada

Voici 20 conseils appris au fur et à mesure de mes voyages au Canada. A l’heure où j’écris ces lignes, j’ai déjà visité 2 fois le Québec, et une fois la Nouvelle-Ecosse, l’ile du Prince Edouard, le Nouveau-Brunswick et la Colombie-Britannique.

J’espère que cela vous sera utile. Je compléterai l’article dès que je me rappelle de quelque chose d’autre.

Avant de partir...

 

1.Pour commencer : pensez à faire votre demande d’AVE (Autorisation de Voyage Electronique) avant de partir. Pensez à le faire avant d’acheter votre billet d’avion. Voici le lien pour faire votre demande en ligne.

2. Pour ce qui est du change, renseignez-vous auprès de votre banque car il y a peut-être des facilités. Je suis à la BNP et elle a un contrat mondial avec d’autres banques donc si je retire du liquide dans une Scotia Bank au Canada je n’ai aucun frais. J’ai juste pris le temps de repérer où se trouvent ces banques sur mon parcours.

Depuis 2019, j’ai aussi pris une carte bancaire Revolut ce qui me permet de payer par carte bancaire au taux en cours et sans frais lors de mes voyages. Il existe différentes cartes ayant les mêmes avantages. A vous de voir ce qui vous convient.

3. Quand vous préparez votre voyage et plus particulièrement vos étapes, prenez le temps de vérifier la durée entre chacune d’entre elles. Ce serait dommage de passer toute la journée à conduire alors qu’il y a de belles choses à visiter. Je me suis faite avoir lors de mon deuxième voyage au Québec quand je suis allée en Gaspésie. Certaines étapes étaient trop longues et la fatigue accumulée au fur et à mesure était parfois dur à gérer surtout en voyage solo.

4. Pensez à prendre une assurance voyage. Je ne pars jamais sans assurance surtout au Canada car comme aux Etats-Unis les frais médicaux sont exorbitants. Il vaut mieux prévoir un budget assurance plutôt que de devoir se retrouver avec une facture de plusieurs centaines de milliers de dollars. Il existe plusieurs assurances, il vous suffit de faire une recherche sur internet. Pour ma part, je prends Chapka Assurances. J’ai fait le comparatif et c’est celle qui me semblait le mieux mais faites-vous votre propre opinion.

5. Inscrivez-vous sur le site du gouvernement le fil d’Ariane. Ce site vous permet de noter votre parcours, le ou les pays visités. Vous recevrez un sms si la situation du pays le nécessite. Le Canada est un pays sécuritaire me direz-vous : oui mais on ne sait jamais. Cette procédure prend quelques minutes et je le fais systématiquement pour chaque voyage où que j’aille dans le monde. On n’est jamais trop prudent et ça ne coûte rien.

La conduite...

La première fois que j’ai pris le volant pour mon premier road trip, mon agence de location se trouvait en plein cœur du centre de Montréal. Je ne vous dis pas le stress à l’idée de quitter la ville sans exploser la voiture au bout de 5mn de conduite. Tout s’est bien passé mais voici quelques infos apprises avant de partir ou sur le tas.

6. Pensez à bien demander à votre loueur de voiture de bien vous expliquer le fonctionnement de la voiture automatique car elles le sont toutes là-bas. Il vaut mieux prendre le temps avant de partir. Profitez-en aussi pour demander où se trouve la manette pour ouvrir la trappe d’essence. Lors de mon premier voyage je n’ai pas demandé et j’ai passé 10mn à la station à chercher avant que j’aille demander de l’aide. La manette se trouvait sous le siège conducteur. Maintenant c’est une des premières questions que je pose.

7. On roule moins vite au Canada qu’en France donc soyez attentifs aux panneaux et surtout respectez-le (où que vous soyez dans le monde) car j’ai croisé des touristes qui se sont fait verbaliser pendant un voyage alors qu’ils n’étaient que 3km/h au-dessus de la limite. Les limitations diffèrent selon les provinces donc soyez attentifs et oubliez les 130 sur autoroute car on c’est plutôt autour des 100km/h max d’autant que les routes sont abîmées. N’oubliez pas que les hivers sont rudes et que ça abîme la chaussée.

8. Les bus sont scolaires sont très protégés. Si vous suivez ou croisez un bus scolaire en face et qu’il allume ses lumières et que le panneau « stop » qui se trouve sur le bus est ouvert : il vous faudra vous arrêter quoiqu’il arrive même s’il est en sens inverse de vous. Gardez une bonne distance du bus. Vous pourrez repartir que lorsque le bus aura éteint ses lumières et rentré son panneau « stop ». La première fois que je suis allée au Québec, j’étais en stress de me tromper ou d’oublier. Mais ça va j’ai géré. Ne pas respecter cette règle est une grave infraction donc soyez prudents.

9. S’il y a une intersection avec 4 panneaux « stop » : c’est le premier arrivé qui passe, puis le second…

10. Les feux tricolores se trouvent après le carrefour donc on ne s’arrête pas devant comme en France : attendez à l’intersection.

Lorsque le feu est vert fixe, c’est comme en France. En revanche, il se peut qu’il clignote (la première fois que ça m’est arrivée j’ai un peu flippé car je ne savais pas quoi faire mais j’ai eu la réponse le soir même dans mon gite : dans ce cas ça veut dire que les voitures arrivant à contresens ont le feu rouge donc vous pouvez tourner à gauche sans soucis.

Ma pire angoisse au début au Québec était de me retrouver en tête d’un feu rouge. Pourquoi ? Parce que l’on peut tourner à droite au feu rouge sauf si vous avez un panneau qui indique le contraire. Il faut marquer un arrêt d’abord pour vérifier que tout est ok (piétons, cyclistes, voitures…) puis vous pouvez tourner à droite même s’il est rouge. J’étais assez perdue au départ et comme ce n’est absolument pas naturel pour nous européens je n’étais pas en confiance mais après quelques temps je m’en suis sortie.

11. Ne vous garez pas à contresens même si c’est tentant sous peine d’avoir une amende.

Voici le lien vers la Société de l’Assurance Automobile du Québec (SAAQ) où vous trouverez tous les renseignements sur la réglementation. N’hésitez pas à vous renseigner pour toutes les provinces que vous visiterez surtout pour les limitations de vitesse.

Sur place...

 

12. Lorsque vous devez prendre les transports en commun, ne faites pas la queue à la française c’est-à-dire passer devant tout le monde ou vous mettre n’importe où. Il faut faire la file (et non pas la queue…mauvaise expression là-bas). Je suis impressionnée à chaque fois de voir la discipline des gens qui se rangent soigneusement les uns à la suite des autres. La première fois j’ai halluciné et j’ai surtout rêvé de voir pareil à Paris mais ce n’était qu’un rêve…

13. Soyez attentifs aux horaires des visites, musées, épicerie car de ma propre expérience ils ferment tôt donc prenez bien le temps de regarder les horaires d’ouverture. Surtout pour les épiceries car il n’y a pas toujours de grands supermarchés à proximité. Je parle de mon expérience vécue lors de mes voyages en septembre. Le hors-saison n’aide sans doute pas. Et même si un lieu que vous souhaitez visiter semble proche n’oubliez pas que l’on roule moins vite donc on met plus de temps à arriver. Et pour ma part, j’ai tendance à m’arrêter souvent pour faire des photos du coup je perds encore plus de temps.

14. Côté supermarché c’est toujours un casse-tête pour moi car c’est souvent vendu en grande quantité. Quand on voyage solo c’est compliqué. N’hésitez pas à faire plusieurs magasins même si ce n’est pas pratique mais ça peut éviter la simplicité du fast-food car ils sont partout et pas cher ! Une fois de temps en temps ok mais sur tout un voyage ce n’est pas terrible. 

15. Les prix affichés sont des prix hors taxes donc ne soyez pas surpris à la caisse si le prix est plus élevé que prévu. Il existe 2 taxes au Canada : la fédérale et la provinciale. La provinciale varie selon la province visitée comme son nom l’indique.

16. N’hésitez pas à tutoyer les gens car ils feront de même pour vous. Le vouvoiement n’est pas dans les mœurs. C’est un peu dur de s’y faire au début mais les québécois sont tellement chaleureux qu’on passe vite au tutoiement.

17. Les pourboires ne sont pas compris dans le service donc il convient de laisser à peu près 15% de la facture. Si vous n’êtes pas bons en math, cumuler les deux taxes. Ne jouons pas les français radins 😊

18. Lâchez votre guide touristique pour demander conseils dans les hôtels, gîtes, airbnb où vous dormez car ce sont les locaux qui connaissent le mieux leur région.

19. N’oubliez pas : c’est vous qui avez un accent au Québec et pas le contraire.

20. Have fun et prenez pleins de photos !

 

Partage et épingle cet article sur Pinterest:

20 conseils de voyage pour le Canada

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *