Canada,  Île du Prince Edouard

La côte des pignons verts

Pendant mon séjour sur l’île du Prince Edouard, j’ai dormi dans un petit cottage à Brackley Beach. J’étais prête à déménager et rester sur place à vie. Le cottage était très bien aménagé et très propre et la propriétaire du camping était adorable. J’ai choisi d’y dormir car c’est central et ça m’évitait de changer d’hébergement.

Il y a un « je ne sais quoi » sur cette île. Des trois provinces maritimes du Canada que j’ai visitées pendant ce road trip j’ai eu un coup de cœur pour elle.

En arrivant en fin de journée à mon hébergement, je suis bien entendue aller voir la plage à proximité et le charme du lieu m’a séduite.

Je dois vous avouer que j’ai horreur d’aller à la plage. Rester des heures sur une serviette à bronzer ce n’est pas ma came. Je préfère bouger mais là j’ai été séduite par le cadre : les dunes, les parcs, les falaises… Je n’ai jamais autant apprécié me promener le long de la plage.

Après ça, je suis allée faire un Drive In, un article est dédié à cette activité.

DSC_7578

Une nouvelle journée commence et le beau temps est avec moi. Je pars vers la Cavendish road qui est pleine de possibilité pour manger et pour faire des activités avec les enfants : mini-golf, fun parc, plage,

Petit arrêt pour voir Orby head en passant. Malheureusement, l’océan était à marée haute cette fois donc je n’ai pas pu descendre pour profiter du point de vue. Mais si vous avez de la chance et que vous arrivez à marée basse vous pouvez aussi accéder à la plage pour voir ces formations rocheuses.

Vous pouvez y voir aussi le musée dédié à Anne et la maison aux pignons verts. Je lui ai dédié un article complet.

A proximité se trouve le Parc national de Cavendish beach où des sentiers vous attendent le long de la plage, des dunes ou de la forêt.

Il y en a pour tous les goûts dans cette zone : petits et grands y trouveront leur bonheur.

Puis, je suis remontée jusqu’à Thunder Cove Beach et ses falaises de grès rouges magnifiques pour aller voir la Teacup rock. Il a fallu attendre la marée basse pour y accéder. Demander à l’office du tourisme qui se trouve à proximité du musée d’Anne. Ils vous donneront les horaires pour y aller.

Une fois la plage remontée à pied, on se retrouve face à une falaise rouge et un bout de mer. Je pensais que la marée serait un peu plus basse et que ce serait accessible plus facilement. Ayant un genou un peu en vrac à l’époque, je ne me voyais pas remonter la falaise en face de moi donc j’ai fait demi-tour et je suis remontée un peu sur la plage pour grimper sur une falaise moins abrupte. Cela permet de longer la mer et d’avoir un beau panorama. Par contre, cela se trouve le long de propriétés privées donc respecter les lieux est indispensable.

Me voilà au niveau de la Teacup Rock qui a été créé grâce à l’érosion au fil des années, il faut descendre et heureusement des pierres ont été superposées par d’autres personnes avant moi de façon à y accéder plus facilement.

Le lieu est magnifique, le temps est splendide et en plus il n’y a personne donc j’en profite pour mitrailler le lieu de photos et pour me poser un peu.

Une famille finie par arriver et je regarde les enfants jouer jusqu’à ce que je décide de repartir en même temps qu’eux. Je leur demande par où ils sont passés car autant descendre sur la plage était faisable autant remonter au même endroit me semble un peu compliqué. J’apprends qu’ils sont passés par la mer. Ils m’invitent à les suivre, mais je dois avouer ne pas être rassurée car j’ai mon sac à dos avec tout mon matériel photo dedans. Je me jette à l’eau…enfin non je décide de les suivre serait plutôt la bonne expression.

L’eau arrivait jusqu’aux cuisses et mes pieds glissaient sur les roches qui se trouvent dans l’eau mais je m’en suis sortie vivante malgré une mini glissade qui n’a pas occasionnée de chute. Je suis venue, j’ai vu, j’ai vaincu. Vous pouvez sans le doute le faire aussi à l’aller mais je n’avais pas osé. Si vous êtes aventureux, lancez-vous par ce chemin à l’aller également ou grimper tout simplement sur les rochers.

DSC_7859

Le retour vers Brackley Beach au coucher du soleil était magnifique. Je vous conseille de prendre les routes qui longent l’océan.

Côté shopping, je vous conseille de vous arrêter près de brackley Beach au Great Canadian Soap Co. Ils font des savons à base de lait de chèvre avec un énorme choix d’odeurs différentes. Du bonheur!

Partage et épingle cet article sur Pinterest:

La côte des pignons verts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *