Canada,  Île du Prince Edouard,  Nouveau-Brunswick,  Nouvelle-Ecosse,  Québec

Dans quelles conditions voir des animaux en voyage…

 

Je vais vous parler d’une activité qui malheureusement n’existe plus mais ça n’empêche que cela peut vous amener à une réflexion personnelle.

Lors de mon voyage au Nouveau-Brunswick, je suis allée au Little Big Bear Safari. C’était une activité pour voir les ours noirs dans leur milieu naturel.

L’histoire avait débuté il y a environ une vingtaine d’année pour un couple qui allait voir leur vie changée. Sur leur terrain, ils ont trouvé une oursonne orpheline. Ils en ont pris soin et l’ont nourri… Elle revenait chaque soir voir ses bienfaiteurs. Le temps a passé, elle a grandi et a eu des oursons à son tour. Puis, elle est venue avec ses bébés qui sont venus à leur tour avec leurs bébés et ainsi de suite. Une vraie relation s’est créée avec Richard et il est le seul qui pouvait les approcher, les toucher, leur donner à manger…

Richard a construit une tour d’observation ce qui a permis à des gens d’y aller moyennant une participation. Cette participation leur servait en fait à acheter de la nourriture pour les ours.

Lors de ma visite, nous étions cinq. Nous avions rendez-vous chez Richard et Vivianne où nous avons été accueillis avec beaucoup de chaleur. Puis, il fallait monter dans un minibus pour aller jusqu’à leur terrain en forêt. Une fois les consignes de sécurité données, nous sommes montés dans la tour d’observation où nous n’avions aucune certitude que les ours viendraient et en quelle quantité car ils sont en total liberté dans leur habitat naturel.

Et puis, on a vu arriver petit à petit des ours(es), des oursons… Et nous avons pu voir une vraie relation entre Richard et ces animaux. J’étais bouleversée de les voir ensemble et de voir le côté majestueux des ours. Ils sont à la fois dangereux et imprévisible mais une telle douceur se dégage d’eux. Nous avons passé plus de 2h à les regarder manger, jouer entre eux, se reposer… Richard et Vivianne leur avaient donné des noms et ils les reconnaissaient tous. C’était magique.

Je vous partage les émotions que j’ai vécues là-bas aussi pour vous sensibiliser à la condition animale lorsqu’on est en voyage. Ici on était chez eux au milieu de la forêt, ils vont et viennent comme ils veulent et on ne les dérangeait pas du haut de notre tour…

 

J’ai été sensibilisée à faire attention à ne pas faire passer mon propre plaisir avant celui des animaux au fil des années. Deux ans avant ce voyage, je suis allée au Québec et j’ai vu les baleines à Tadoussac. J’y suis allée en zodiac sur lequel nous étions une vingtaine mais il y a aussi l’option d’y aller en gros bateau qui accueille entre 200 et  600 personnes. Ils font très attention de respecter les distances de sécurité mais est-ce respectueux des animaux d’avoir plusieurs dizaines de bateaux qui tournent autour des animaux? J’ai passé un moment mémorable, j’ai tellement aimé cette activité mais avec du recul n’y avait-il pas une autre alternative…

Je chemine doucement et je vous engage à faire de même. Si vous allez en Asie et que vous avez envie de monter sur un éléphant, ou faire une photo avec un tigre ou toute autre activité de ce type et ce dans n’importe quel pays : il est intéressant de se poser des questions. Dans quelles conditions pensez-vous que les animaux vivent ce moment ? Et de quelles façons ils ont été élevés pour arriver à ça ? On sait que les éléphants sont battus et brisés depuis leur naissance. Ils vivent accrochés à une chaîne toutes leurs vies. Ils sont juste lâchés le temps de faire plaisir aux touristes qui montent sur leurs dos.

En 2019, je suis allée à Vancouver et j’aurai pu aller voir les orques sur l’île de Vancouver mais j’ai pris la décision de ne pas y aller pour ne pas les déranger à cause des bruits des moteurs. D’autant que les orques sont en voie d’extinction dans cette région. Par contre, il y a une alternative qui est respectueuse : c’était de le faire en kayak de mer. C’était l’option que j’avais envisagée mais ayant eu des problèmes à une jambe à cette période je n’ai pas pu le faire.

A chaque activité avec des animaux, prenons le temps de réfléchir. Il existe peut-être une alternative plus respectueuse de la condition animale. Il existe peut-être des refuges qui s’occupent des animaux maltraités ou blessés puis qu’ils relâchent en liberté si leur état le permet. Je préfère leur donner de l’argent à eux qui vont respecter les animaux et dont l’argent va être utilisé pour les sauver. (Attention aussi aux refuges :renseignez-vous bien. Si vous montez à dos d’éléphant dans un refuge ce n’est pas normal).

Ce petit article n’est pas là pour vous donner des leçons car je suis loin d’être parfaite mais j’avance dans ma réflexion et je vous encourage à faire de même.

Pourquoi le Little Bear Safari n’existe plus ? Je n’ai pas toutes les informations mais lorsque j’y suis allée, ils m’avaient expliqué qu’ils étaient âgés et fatigués et qu’ils avaient des problèmes de santé. Ils espéraient que quelqu’un prenne la relève et il était en contact avec deux sœurs pour cela. J’imagine que cela ne s’est pas fait. En tout cas, j’espère qu’ils vont bien. Et j’espère que Richard continue à parler à l’oreille des ours.

Quelques vidéos de Little Gypsy que j’apprécie vraiment et qui donne des explications et peut vous aider à mener une réflexion (c’est elle entre autre qui m’a amené à me poser des questions):

Et vous quel est votre avis sur le sujet ?

 

Partage et épingle cet article sur Pinterest:

animauxvoyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *